textes, propos, reflexions : Santiago Sempere

Santiago Sempere
Les Petits Endroits du Corps
Danse - Yoga - F.M.Alexander

cliquer plutot ici

 

montxt=¤9B>ECRIRE…DANSER¤8 (santiago sempere)¤9/b>¤8¤8L¤3autre, soi, dialogue intérieur récurrent , issu de certains états qui surviennent lorsqu¤3on s¤3arrête à observer de quoi est faite la matière pensante; sorte de danse invisible, un face-à-face avec soi-même, étrange, tant il est parfois difficile de discerner quelle est la ¤4personne ¤4que l¤3on investit comme étant ¤4soi¤4 et cette ¤4autre¤4 que l¤3on peut écouter et suivre, pour autant qu¤3il puisse exister un témoin immuable, distinct, impartial et capable d¤3observer les multiples aspects de notre être, ces personnages intérieurs .¤8 Dès lors que l¤3on se pose les questions¤7 qui suis-je?, Suis-je ?, Qu¤3est-ce que le mental? ou Qu¤3est-ce que la conscience? On a souvent l¤3impression d¤3ouvrir une boîte de Pandore car on devient la proie de ces mouvements incessants de la pensée. Tourbillon qui, au mieux, seulement une fois lassés, finit par s¤3apaiser ou semble se dissoudre comme un nuage, dans un état d¤3apparente sérénité. ¤8Je me souviens d¤3un épisode de ma vie, une rencontre au cours de la quelle il y eut un échange qui transposât sur le mode du dialogue un débat qui m¤3agitait intérieurement . A l¤3issue de cette conversation je me suis retrouvé comme saisi d¤3une ¤4gageure¤4 vis - à - vis de moi-même ¤7 je me devais d¤3écrire sur un certain thème… Les années ont passé et je crois venu le moment de relier différents fragments de cette expérience par écrit ; un exercice de mémoire , de réflexion, un sujet à méditation ¤7 le corps, la pensée, mais aussi, puisque j¤3ai tout d¤3abord opté pour une vie de danseur¤7 Ecrire, Danser.¤8Une date avait, auparavant, marquée la claire décision de devenir ¤4moine - danseur¤4 … dés lors toute ma vie j¤3ai poursuivi l¤3accomplissement de cette hybridation si ¤4contre – nature¤4 en occident .Et bien que certains danseurs, en occident se soient reclus dans des monastères chrétiens, ou dansent dans des lieux sacrés, des temples, que d¤3autres aient trouvé leur voie en embrassant d¤3autres religions … aucune de ces portes ne m¤3a fait signe et je crois que c¤3est malgré tout, cette motivation profonde qui m¤3a par ailleurs emmené à la pratique du yoga; dans la mesure où le yoga ne m¤3éloigne pas du monde mais au contraire, me donne la force de ne pas chercher à le fuir. Certaines lectures qui tentent de jeter des ponts entre la culture de l¤3Inde et la culture religieuse occidentale, d¤3autant plus secourables qu¤3elles ne se perdent pas dans les méandres hasardeux du syncrétisme religieux, m¤3ont conforté ; je pense notamment à Swâmi Siddheswarananda qui m¤3a semblé témoigner avec un respect profond de la mystique occidentale et l¤3aimer .¤8Ne sachant pas depuis, alors que ma quête s¤3est faite plus pressante, ¤4à quel saint me vouer¤4, j¤3ai fini par choisir ma pauvre propre personne comme terrain d¤3expérimentation et à travers elle et dans ma vie, j¤3essaye tant bien que mal de me conduire. ..en attendant d¤3être capable de savoir mieux discerner, ou de savoir reconnaître, s¤3il y avait lieu, un guide assez généreux , patient et perspicace pour m¤3apporter assez de lumière dans mon égarement, et m¤3emmener vers ces valeurs d¤3ouverture et de responsabilité face à moi-même et aux autres ; démarche que pour le moment j¤3essaie et souhaite réaliser, d¤3abord, modestement mais avec ardeur , en moi.¤8Je pense qu¤3il ne saurait y avoir de vrai connaissance que celle qui ne laisserait aucun être vivant ni aucune situation en dehors celle-ci, ou aucun être sans une raison légitime d¤3exister. Ni de véritable humilité que celle d¤3être capable d¤3accepter sa propre ignorance en attendant, face à un réel sentiment de ¤4manque¤4 dans l¤3esprit, d¤3être un jour comblés, accomplis¤7 pouvoir enfin me tourner vers l¤3autre, sans que cela ne devienne encore une fois un attribut supplémentaire venant grossir ma vanité! ¤8Malgré le fait que l¤3on ne puisse prétendre dissocier le yoga de son contexte religieux hindou, j¤3ai trouvé, dans la pratique des asana et ma réflexion sur les yoga-sutra, une place pour le corps, inséparable de mon sentiment d¤3être, où l¤3expérience et la conscience se regardent. ¤8Je ne puis cependant adopter l¤3hindouisme comme ma religion sans avoir personnellement l¤3impression de commettre une imposture, je reste attaché, sans doute par atavisme, à la culture qui m¤3a vu naître et qui m¤3a emmené à apprécier et découvrir d¤3autres voies qui me confortent et m¤3exhortent à chercher à déceler une ¤4identité¤4 d¤3universalité, qui embrasse tant de singulières formes de la quête et de l¤3aventure de l¤3humain.¤8¤8Il arrive quotidiennement que de tels états affleurent, même quand il n¤3est pas explicitement question de Yoga, ni même ouvertement de mysticisme !¤8¤8Il va sans dire que pour moi la danse est un yoga et le yoga une danse , que je pense aujourd¤3hui ne jamais devoir cesser de danser physiquement intérieurement aussibien que dans des déplacements du corps dans l¤3espace. âme ou pas tout est pour moi conscience et oubli ou ignorence (qu¤3il s¤3agisse aussi bien d¤3 états de rêve , de veille ou de sommeil) plutôt que ¤4présent , passé ou futur¤4 .¤8¤8voilà pourquoi j¤3ai appellé l¤3entité avec laquelle je travaille ¤7¤9b>¤4les petits endroits du corps ¤4¤9b>..¤8 De toute évidence ce sont par ces petits endroits que l¤3on peut perçevoir et vivre de grands aussi bien que des petits moments essentiels de l¤3existance¤8
montxt=¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>¤9B>ECRIRE…DANSER¤9/B>¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>¤9B> (santiago sempere)¤9/B>¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>L¤2apos;autre, soi, dialogue intérieur récurrent , issu de certains états qui surviennent lorsqu¤2apos;on s¤2apos;arrête à observer de quoi est faite la matière pensante; sorte de danse invisible, un face-à-face avec soi-même, étrange, tant il est parfois difficile de discerner quelle est la ¤2quot;personne ¤2quot;que l¤2apos;on investit comme étant ¤2quot;soi¤2quot; et cette ¤2quot;autre¤2quot; que l¤2apos;on peut écouter et suivre, pour autant qu¤2apos;il puisse exister un témoin immuable, distinct, impartial et capable d¤2apos;observer les multiples aspects de notre être, ces personnages intérieurs .¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4> Dès lors que l¤2apos;on se pose les questions¤7 qui suis-je?, Suis-je ?, Qu¤2apos;est-ce que le mental? ou Qu¤2apos;est-ce que la conscience? On a souvent l¤2apos;impression d¤2apos;ouvrir une boîte de Pandore car on devient la proie de ces mouvements incessants de la pensée. Tourbillon qui, au mieux, seulement une fois lassés, finit par s¤2apos;apaiser ou semble se dissoudre comme un nuage, dans un état d¤2apos;apparente sérénité. ¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>Je me souviens d¤2apos;un épisode de ma vie, une rencontre au cours de la quelle il y eut un échange qui transposât sur le mode du dialogue un débat qui m¤2apos;agitait intérieurement . A l¤2apos;issue de cette conversation je me suis retrouvé comme saisi d¤2apos;une ¤2quot;gageure¤2quot; vis - à - vis de moi-même ¤7 je me devais d¤2apos;écrire sur un certain thème… Les années ont passé et je crois venu le moment de relier différents fragments de cette expérience par écrit ; un exercice de mémoire , de réflexion, un sujet à méditation ¤7 le corps, la pensée, mais aussi, puisque j¤2apos;ai tout d¤2apos;abord opté pour une vie de danseur¤7 Ecrire, Danser.¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>Une date avait, auparavant, marquée la claire décision de devenir ¤2quot;¤9B>moine - danseur¤9/B>¤2quot; … dés lors toute ma vie j¤2apos;ai poursuivi l¤2apos;accomplissement de cette hybridation si ¤2quot;contre – nature¤2quot; en occident .Et bien que certains danseurs, en occident se soient reclus dans des monastères chrétiens, ou dansent dans des lieux sacrés, des temples, que d¤2apos;autres aient trouvé leur voie en embrassant d¤2apos;autres religions … aucune de ces portes ne m¤2apos;a fait signe et je crois que c¤2apos;est malgré tout, cette motivation profonde qui m¤2apos;a par ailleurs emmené à la ¤9B>pratique du yoga¤9/B>; dans la mesure où le yoga ne m¤2apos;éloigne pas du monde mais au contraire, me donne la force de ne pas chercher à le fuir. Certaines lectures qui tentent de jeter des ponts entre la culture de l¤2apos;Inde et la culture religieuse occidentale, d¤2apos;autant plus secourables qu¤2apos;elles ne se perdent pas dans les méandres hasardeux du syncrétisme religieux, m¤2apos;ont conforté ; je pense notamment à Swâmi Siddheswarananda qui m¤2apos;a semblé témoigner avec un respect profond de la mystique occidentale et l¤2apos;aimer .¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>Ne sachant pas depuis, alors que ma quête s¤2apos;est faite plus pressante, ¤2quot;à quel saint me vouer¤2quot;, j¤2apos;ai fini par choisir ma pauvre propre personne comme terrain d¤2apos;expérimentation et à travers elle et dans ma vie, j¤2apos;essaye tant bien que mal de me conduire. ..en attendant d¤2apos;être capable de savoir mieux discerner, ou de savoir reconnaître, s¤2apos;il y avait lieu, un guide assez généreux , patient et perspicace pour m¤2apos;apporter assez de lumière dans mon égarement, et m¤2apos;emmener vers ces valeurs d¤2apos;ouverture et de responsabilité face à moi-même et aux autres ; démarche que pour le moment j¤2apos;essaie et souhaite réaliser, d¤2apos;abord, modestement mais avec ardeur , en moi.¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>Je pense qu¤2apos;il ne saurait y avoir de vrai connaissance que celle qui ne laisserait aucun être vivant ni aucune situation en dehors celle-ci, ou aucun être sans une raison légitime d¤2apos;exister. Ni de véritable humilité que celle d¤2apos;être capable d¤2apos;accepter sa propre ignorance en attendant, face à un réel sentiment de ¤2quot;manque¤2quot; dans l¤2apos;esprit, d¤2apos;être un jour comblés, accomplis¤7 pouvoir enfin me tourner vers l¤2apos;autre, sans que cela ne devienne encore une fois un attribut supplémentaire venant grossir ma vanité! ¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>Malgré le fait que l¤2apos;on ne puisse prétendre dissocier le yoga de son contexte religieux hindou, ¤9B> j¤2apos;ai trouvé, dans la pratique des asana et la réflexion sur les yoga-sutra, une place pour le corps, inséparable de mon sentiment d¤2apos;être, où l¤2apos;expérience et la conscience se regardent mais vers la dissolution de l¤2apos;identification imagée de l¤2apos;¤2quot;ègo¤2quot;, vers la découverte du ¤2quot;soi¤2quot;.¤9/B>¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>Je ne puis cependant adopter l¤2apos;hindouisme comme ma religion sans avoir personnellement l¤2apos;impression de commettre une imposture, je le connais assez peum et je reste attaché, avec reconnaissance, mais sans doute par atavisme, à la culture qui m¤2apos;a vu naître et qui m¤2apos;a emmené à apprécier et découvrir d¤2apos;autres voies, dont le yoga lui-mème parexemple, et qui me confortent et m¤2apos;exhortent à chercher à déceler ¤9B>une ¤2quot;identité¤2quot; universelle¤9/B>, qui embrasse tant de singulières formes de la quête et de l¤2apos;aventure de l¤2apos;humain. de l¤2apos; ¤2quot;existant¤2quot;¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>Il arrive quotidiennement que de tels états de complétude ,de paix absolue, affleurent, même quand il n¤2apos;est pas explicitement question de Yoga, ni même ouvertement de mysticisme ¤9B>.¤9/B>¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>
montxt=¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>¤9B>F.M. Alexander et Yoga¤9/B>¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>la technique alexander ,ne serait-ce pas un yoga redecouvert?¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>¤9B>mouvement-perception-créativité¤9/B>¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>¤9B>En effet elle a pour objet le rétablissement de la conscience de la continuité corps /esprit.¤9/B>¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>¤9TEXTFORMAT LEADING=¤42¤4>¤9P ALIGN=¤4LEFT¤4>¤9FONT FACE=¤4Arial¤4 SIZE=¤412¤4 COLOR=¤4¤5365272¤4>¤9B>La conscience de l¤2apos;ici et maintenant; lde la verticalité de la ternue du corps ; et du volume ,les notions d¤2apos;espace interieur et exterieur( comme microcosme et macrocosme) et découverte des traces laissées par la vie de chacun. du lien à l¤2apos;autre dans le relationnel et le rapport psychosomatique à soi. Un lespace de liberté et de présence dans une continuité entre l¤2apos;¤2quot;être et le ¤2quot;faire¤2quot;... la perception de la vie dans un espace qui se défait progressivement et quotidiennemt des tensions subies par la pratique de cette technique. Pour une vie de gestes et de répomses aux différents stimuli intérieurs et relationnels plus conscients , devenant plus créatifs que réactfs.¤9/B>¤9/FONT>¤9/P>¤9/TEXTFORMAT>
montxt=¤9B> Refexion Fictions¤9/B>¤8¤8voir dans projets la thématique d¤3un écrit bientôt publié appellé ¤7 ¤4le talgo barcelone paris¤4;¤8conversation dans le train de ce nom sur la danse , l¤3ecriture , la chorégraphie , parcourant l¤3histoire d¤3une cretaine danse contemporaine recouvrant les 50 ans du chorégraphe venu d¤3espagne en france. ¤8